Le self : la gestalt théorie toujours aussi révolutionnaire

La gestalt thérapie a été fondée dans les années 50 par Fritz. Elle reposait sur un concept et un principe qualifié de révolutionnaire qui est le Self. Avant sa création, le monde, mais aussi l’être humain, se voyait uniquement d’un point de vue linéaire et statique.

En effet, au 20ème siècle, les classifications, les hiérarchies et la structure dominaient largement la société. Le Self arrive donc comme une révolution culturelle.

Mais qu’est-ce que le Self ?

Dans cette société figée sur une seule perception, le concept de Fritz Perls ou la gestalt théorie avec le « Self » révolutionne complètement la société. En effet, l’être humain est placé au centre de tout. D’une manière dynamique, la considération de l’être humain va à l’encontre de la structure figée qui régnait encore. Le self est ainsi défini comme étant « un évènement qui se déploie dans le contact et qui est toujours en développement ». Selon Perls, l’être humain existe dans un environnement et il est impensable de les dissocier avec leur champ, lequel est défini comme « la réalité » vécue.

Le self qui est la gestalt théorie reste donc un concept basé sur l’être humain et son interaction avec son environnement. Il est toujours en mouvement, un évènement dans le temps et un processus non limité dans l’espace. Il est défini par trois fonctions dont le « çà », le « je » et la « personnalité ».

C’est ce concept que la gestalt thérapie reprend pour aider tout individu à se développer en harmonie avec son ressenti, son passé et ses environnements personnels, professionnels et sociaux. Le thérapeute pratiquant la gestalt propose ainsi des séances visant à appliquer le concept du « Self ».

Une séance thérapeutique se basant sur le « Self »

On sait que fritz Perls était un rebelle très connu. Il est surtout célèbre pour son opposition constante aux idées de Freud et sa psychanalyse. Bien que Perls est utilisé cette psychothérapie dans le cadre de son métier et de son quotidien, il resta pourtant bien opposé à la structure psychique.

Aujourd’hui, les thérapeutes gestalt qui suivent les mêmes principes appliquent les fondations du Self dans sa doctrine la plus pure, comme Perls l’a voulue. Ainsi, une analyse gestalt consiste à faire une analyse transactionnelle et à observer la partie émergente du « çà » afin de résoudre ce qui n’est pas encore achevé. Cela concerne les émotions, le ressenti et le vécu de l’individu. Il s’agit également d’explorer la partie « personnalité » afin de se réactualiser sur soi et sur les autres en termes de croyances. Et enfin, il y a le développement du « je » pour que l’individu puisse augmenter sa capacité à choisir, à s’exprimer sur ses désirs et ses besoins.

Grâce à l’accompagnement d’un thérapeute spécialisé en gestalt théorie, il est permis à tout individu de comprendre, d’accepter et d’exprimer ses besoins en fonction de l’environnement dans lequel il vit. L’analyse du ressenti et du passé de tout un chacun constitue une autre thérapie comportementale amenant directement à l’épanouissement de soi et à l’acquisition d’une autonomie.

Nathalie Gradeau